Le but du projet SHEE est de développer un démonstrateur d’habitat planétaire qui sera utilisé lors de missions analogues sur Terre. Les études de SHEE apporteront une expérience significative pour le développement et l’évolution des futures structures habitables extra-terrestres.

L’utilisation d’une main-d'œuvre humaine dans la construction d’habitats à la surface lunaire ou martienne est très risquée, complexe et coûteuse. Pour réduire ces inconvénients, il est impératif d’avoir recours à des méthodes de construction autonome. Les habitats autonomes auto-déployables sont une solution, en particulier dans des environnements extrêmes sans infrastructure ni machinerie lourde. De tels habitats limiteront les risques liés à la sécurité des constructions et réduiront les coûts. Ainsi le démonstrateur SHEE offrira une solution réalisable à court terme pour l'exploration spatiale humaine.

La spécificité principale du projet SHEE est de mettre en œuvre une solution d’habitat effective intégrant la robotique à l’architecture pour des applications spatiales. Une structure hybride constituée de composants rigides et gonflables robotisés est envisagée. . Le produit final incarnera à la fois un exemple d'habitat fonctionnel pour des tests à venir mais aussi, le développement conceptuel d’un habitat analogue d’expérimentation.

Les résultats du projet SHEE seront applicables au domaine spatial, mais aussi terrestre. Ce type d’habitat autonome pourra par exemple être déployé dans des environnements extrêmes ou lors d’intervention suite à des catastrophes. Ce projet attirera également l’attention sur les possibilités de transfert technologique entre le domaine spatial et terrestre ainsi que sur le développement d’architectures respectueuses de l’environnement.

Pour plus d'informations sur ce projet, cliquez sur les lettres de l'acronyme ci-dessous, ou lisez le contexte de projet.